Le féminin sacré

Aujourd’hui et depuis toujours, la femme est sujet à beaucoup de questionnement, de fascination, d’abus. Elle est victime de tyrannie et l’oppression en fonction des pays, des cultures, des civilisations, des modes, des croyances, des époques.

Aujourd’hui, le message envoyé à la femme, est confus, le voici :

  • La femme est soit adulée soit rejetée
  • Se montrer ou se cacher
  • S’exprimer ou ne pas exister
  • Plaire ou être punie de sa sensualité
  • Être hypersexualisée ou asexuée
  • Elle est montrée du doigt si elle travaille, si elle ne travaille pas.
  • Elle est montrée du doigt si elle est attirante sexuellement, elle est montrée du doigt si elle ne l’est pas.
  • Elle est montrée du doigt si elle est belle, et elle est montrée du doigt si elle ne l’est pas.

Le féminin sacré

On encourage son hypersexualisation, à travers la pub, les médias, la pornographie, les clips musicaux, etc.. Les femmes doivent devenir un être sexuel, qu’elle plaise aux hommes ! À partir de ce moment là, elle pourra avoir un mari, un travail, de la popularité et de l’argent.

Les conséquences

La plupart des femmes ont grandient en voyant ce qui a la plus de succès auprès des hommes, elles vivent consciemment ou inconsciemment dans la dépendance du regard et de l’approbation des hommes, de la comparaison avec les autres femmes, de la crainte d’être abandonnée, d’être trompées, malgré leur valeur intérieure.

La compétition entre femme est alors enclenchée, une compétition malsaine et nocive pour leur santé mentale.

Beaucoup de femmes se perdent, néglige leur être intérieur, leur âme, leur mission de vie. Elles ont perdu leur personnalité, leur identité. D’autres femmes refuse leur féminité, par dégoût de ce modèle, ne souhaite pas en être soumise. Elles vivent donc dans la perpétuelle résistance et dans le conflit interne.

hysterie

La femme ne comprend pas pourquoi on encourage son hypersexualisation, alors que, dès qu’elle est en couple, l’homme ne supporte plus qu’elle le soit, tout en continuant à l’apprécier chez les autres femmes.

Elle devient frustrée : “pourquoi mon homme aime-t-il chez les autres femmes ce qu’il ne voudrait jamais que je sois ?”, ce qui provoque de sérieux troubles chez la femme, frustrations, malaises intérieurs, troubles dans le couple, crises associées à la “jalousie”.

Malheureusement, la plupart des hommes ne se rendent pas compte que c’est le malaise qu’ils produisent chez les femmes, et ce… dès leur plus jeune âge.

La Femme spirituelle

Le féminin sacré

C’est la véritable essence féminine.

  • Sa valeur n’a rien à voir avec sa sexualité

Elle a compris que sa valeur n’avait rien à voir avec le fait d’être attirante sexuellement ou non. Elle est une femme libre.

  • Elle ne souhaite pas être en compétition avec les autres femmes

Elle aide, conseille et soutien les autres femmes.

  • Elle ne rejette pas ses qualités féminines par peur de perdre son pouvoir, elle les cultive.

Les qualitées féminine sont : la compassion, la sensibilité, l’écoute, l’empathie, la douceur, l’intelligence émotionnelle, la sensualité, la recherche de l’harmonie, la créativité, la capacité à soigner, à prendre soin de.., à s’occuper de… Elle a compris que le pouvoir ne résidait dans la paix et l’harmonie intérieure, la confiance, l’Amour, et la liberté.

  • Elle se préoccupe de son impact sur le Monde

Elle a compris que c’est uniquement avec l’Amour, l’écoute, la compassion, et l’empathie, que l’Homme pourra évoluer, et ainsi, le Monde. C’est la raison pour laquelle elle a décidé d’avoir l’impact le plus positif qu’il soit…

  • Elle n’a pas besoin du regard des hommes pour aimer son corps

Elle aime son corps, sa beauté est avant tout intérieure, et elle n’a pas peur d’exprimer qui elle est réellement et ses propres goûts à travers son physique et son style.

  • Elle recherche l’alliance avec le masculin sacré et a compris le but spirituel des relations amoureuses

Elle a une vision précise de l’homme qu’elle veut à ses côtés. Elle n’a besoin de personne pour se sentir complète, elle a ses propres passions, son propre monde, mais dans sa parfaite harmonie intérieure, elle souhaite s’allier à l’énergie masculine sacrée, afin de donner naissance à une union puissante entre deux êtres tous deux désireux de monter l’autre vers le haut, vers l’évolution mutuelle et l’extase physique, émotionnelle et spirituelle.

  • Elle est spirituelle et recherche la constante évolution

Elle est en progression et remise en question permanente. Elle se pose des questions sur la vie et cherche continuellement à devenir une meilleure personne.

  • Elle pense que toute chose a un but.

Elle est convaincue que toute forme de vie a sa raison d’être, que ce soit le type de jour ou de saison.

  • Elle est toujours « réceptive ».

Elle est très ouverte et va directement à l’essentiel, elle ne voit pas à quoi ça sert de se faire passer pour une personne qu’elle n’est pas. Elle aime ses propres défauts.

  • Elle aime la vie et tout ce qu’elle représente.

Ce genre de femme a de l’amour pour sa famille, ses amis, ses animaux et ses plantes. Elle éprouve de l’amour pour tout ce qui vit.

  • Elle n’est pas matérialiste.

Elle préfère créer des souvenirs inoubliables plutôt que d’’avoir un cadeau temporaire.

  • Elle a de la compassion pour toute créature vivante.

Elle ne reste pas insensible face à un sans-abri ou un animal errant.

  • Elle est en harmonie avec la nature.

Elle aime la nature et est plutôt entourée par la nature que par la ville.

  • Elle aspire à la paix.

Ce genre de femme voit toujours le côté merveilleux des choses, en croyant qu’il y a du bon en chacun de nous. Vous pouvez toujours compter sur elle. Elle aspire à l’honnêteté, et à la sincérité.

La femme peut-elle changer le monde ?

Le féminin sacré

Aujourd’hui, beaucoup de femmes concilie leur vie de mère, d’épouse et de femme qui travaille. À force de s’éparpiller à travers toutes ses fonctions, la femme a un peu perdu contact avec elle-même, avec sa nature féminine.

Dans la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui, la société a voulu séparer le corps et l’esprit comme si la spiritualité était d’ordre mental. Comme si elle impliquait de renoncer aux sensations, aux émotions. Il met l’amour au même niveau que la psychologie.

Le sentiment amoureux est de cet ordre, tout comme la jalousie, la possession ou cette forme d’amour que l’on oppose à la haine… Chacun de ces sentiments relève du mental et de la psyché, un domaine obscur, compliqué, toujours en proie à des remous et des tourments…

La plupart n’ont pas conscience de la puissance d’amour dont elles sont porteuses. Elles cherchent à être désirées, aimées, chouchoutées, toutes choses qui sont très agréables et extrêmement importantes sur le plan humain mais qui n’engagent pas leur nature profonde…

Et pourtant ! La femme peut changer le monde ! Elle est une passeuse d’amour. Tout les grands mythes légués par les traditions les plus anciennes, se rejoignent pour décrire la femme comme la « Porte du ciel » ou l’intermédiaire entre le ciel et la terre.

A vrai dire, c’est magnifique d’être une femme. Je ne dis pas que ce soit une catastrophe d’être un homme, ni une infériorité… mais..

Les femmes font preuve d’une certaine sensibilité et d’une plus grande ouverture d’esprit concernant la spiritualité, elles sont passionnée par les mythes et les symboles, elles sont porteuses d’amour qui est capable de révéler les hommes à eux-mêmes.

Ce n’est pas la femme qui demande à l’homme de rester auprès d’elle, d’être en couple et d’avoir des enfants avec lui. C’est celle qui tend à l’homme un miroir et qui l’invite à se hisser jusqu’au plus beau, au plus rare de lui-même. C’est elle qui lui murmure qu’il doit découvrir en lui cet être de lumière. C’est un rôle à la fois douloureux et exaltant ! Il lui faut sans cesse rappeler à l’homme qu’il ne doit pas se contenter d’être un bon père, un bon époux et un homme d’affaires mais qu’il est aussi un pèlerin de la sagesse et qu’il ne doit pas oublier son âme…

Au nom de l’amour, la femme est prête à brûler tous ses vaisseaux et à prendre tous les risques, alors que l’homme se réserve. Les hommes sont très forts pour débattre d’idées, de politique, d’économie ou de technique mais ils ont des réticences à s’impliquer. Ils ont un mal fou à parler de leurs émotions et s’accrochent à des concepts. L’homme moderne, efficace, rentable, matérialiste se réfugie dans un monde cérébral auquel beaucoup de femmes se laissent prendre aussi, du reste. Pourtant, même si elles ne voient pas toujours son caractère sacré, vous remarquerez que c’est toujours les femmes qui parlent d’amour.

décider

La femme ne peut se résumer à quelque chose que l’on peut définir sur des critères purement extérieurs, ni sur ce que l’on attend d’elle. Il est du devoir de chaque femme, de décider de ne pas entrer dans ce schéma destructeur pour elle-même, pour les hommes, les enfants, et pour le Monde.

L’amour est la finalité même de l’univers. Et si nous avions davantage conscience que l’amour circule en nous comme le sang dans nos veines, je pense que nous serions infiniment plus respectueux de nous-même, de notre corps et des autres. Nous aurions aussi davantage de gratitude envers la vie, car la vie est un cadeau de l’amour.

IMAGINEZ UNE FEMME 

Qui croit que c’est juste et bon qu’elle soit une femme.

Une femme qui honore son expérience et raconte ses histoires.

Qui refuse de porter les péchés des autres dans son corps et sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME

Qui a confiance et se respect elle-même .

Une femme qui écoute ses besoins et désirs.

Qui y répond avec tendresse et grâce.

IMAGINEZ UNE FEMME

Qui reconnaît l’influence du passé sur le présent.

Une femme qui a traversé son passé.

Qui a guéri dans le présent.

IMAGINEZ UNE FEMME

Qui réalise sa propre vie.

Une femme qui exerce, initie et agit en son propre nom.

Qui refuse de se rendre sauf à son soi authentique et sa plus sage voix.

IMAGINEZ UNE FEMME

Qui nomme ses propres dieux.

Une femme qui imagine le divin à son image et à sa ressemblance.

Qui conçoit une spiritualité personnelle pour sa vie quotidienne.

IMAGINEZ UNE FEMME

Amoureuse de son propre corps.

Une femme qui croit que son corps est suffisant, comme il est.

Qui célèbre ses rythmes et cycles comme une ressource exquise.

IMAGINEZ UNE FEMME

Qui honore le corps de la Déesse dans son corps en changement.

Une femme qui célèbre l’accumulation de ses années et sa sagesse.

Qui refuse d’utiliser son énergie vitale pour déguiser les changements de son corps et de sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME

Qui estime les femmes dans sa vie.

Une femme qui s’assoit dans les cercles de femmes.

À qui l’on rappelle la vérité de sa nature quand elle l’oublie.

Imaginez-vous être cette femme.

 
 » Un roman tendre, drôle et divertissant qui pourra vous aider à prendre votre envol pour une nouvelle vie. À lire au plus vite car on n’en a qu’une !  » Christophe Mangelle – Metronews

Publicités

3 commentaires sur “Le féminin sacré

  1. Ping : Les polarités complémentaires, le Yin et le Yang – Mind Body Life

  2. Ping : Le masculin sacré – Mind Body Life

  3. Ping : Coeur de pierre : ce qu’on risque à trop réprimer ses emotions – Mind Body Life

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :