Réincarnation de l’âme

La réincarnation est un phénomène très éloigné de la civilisation occidentale. Elle a pris naissance en Inde, il y a plusieurs millénaires.
Elle permet une fois mort, de se réincarner tout en gardant deux ou trois souvenirs, voir même des signes de son ancienne vie.

dalai lama.jpg

Au-delà des convictions personnelles ou culturelles, il y a peut-être une part de vérité dans ce phénomène. Au Tibet, on ne peut s’empêcher de penser au Dalaï lama dont tout le monde a retenu qu’il est l’incarnation actuelle du premier Dalaï lama. Nous pouvons avoir des sentiments naissant subitement envers une personne que l’on vient de rencontrer ou des répulsions à l’égard de gens que l’on ne connaît pas. Sans parler des impressions de  » déjà vu « …

Malgré les preuves qui s’accumulent, la Réincarnation n’est pour la science, que ‘pure superstition ». Depuis des siècles, on nous a répété qu’on ne disposait que d’une seule vie pour gagner le Paradis, sinon l’Enfer nous ouvrait ses portes.

Chaque réincarnation de l’âme a un but spécifique, une mission de vie.

C’est aussi vrai, que ce soit une âme nouvelle ou le cas d’une réincarnation ultérieure.

Pour comprendre l’objectif de la réincarnation, nous pouvons nous référer aux trois raisons suivantes :

1. Les âmes qui ont péché et qui ne se sont pas correctement repenties de leur vivant sont obligées de subir une prochaine vie dans ce monde qui sera une réparation des péchés commis auparavant. La réparation s’effectue lorsque l’âme est confrontée à la même épreuve à laquelle elle a failli dans sa vie antérieure, et qu’elle la surmonte.

2. La réincarnation est l’occasion pour les âmes d’accomplir les commandements qu’elles n’ont pas eu la possibilité d’accomplir dans une incarnation antérieure. Généralement, une âme ne parvient pas à accomplir tous les commandements en une seule fois et doit se réincarner jusqu’à les avoir tous accomplis.

3. Certaines âmes ne descendent pas pour leur propre élévation ou leur propre perfection. La seule raison pour laquelle elles reviennent sur cette terre est pour faire du bien aux autres. Cela peut être pour aider un seul individu ou l’ensemble de la génération, spirituellement ou matériellement.

Exemple : Un esprit attardé peut avoir choisi une famille évoluée dans le but de s’améliorer, ce qui constitue une épreuve pour la famille choisie. Alors qu’un esprit évolué peut s’incarner dans un cadre déplaisant, même dans un corps infirme, pour subir une épreuve nécessaire et développer des qualités qui lui manquent.

temps.jpg

La nouvelle incarnation d’une âme sur terre dépend du degré d’évolution acquis dans les vies passées et peut se réincarner autant de fois que nécessaire pour remplir sa mission. Aucune loi ne fixe le temps qui s’écoule entre deux incarnations. cela peut donc aller de quelques années à plusieurs siècles.

L’esprit doit entrer dans un nouveau corps, mais certains esprits changent d’avis et craignent la renaissance que cela, parfois, aboutit à une fausse-couche ou à un enfant mort-né. Aucune expérience n’est vécue en vain.

En général, les jeunes enfants de deux à trois ans ont très souvent des réminiscences de leurs vies antérieures. Les souvenirs s’estompent vers sept ou huit ans, lorsque l’enfant est mieux intégré dans la vie terrestre.

Bernard Werber

au dela.jpgEn grande fan de Bernard Werber.

Il a écrit les « Thanataunautes » un roman qui raconte l’histoire d’un homme et d’un de ses amis qui arrivent à passer dans l’Au-Dela sans mourir. Ils découvrent une fois morts, que les Hommes se réincarnent dans un autre corps. Toute une trilogie qui donne une belle image de la réincarnation.

 Je vous fais partager une analyse symbolique des chiffres de cet auteur.

Examinons les chiffres, et leur dessin. Dans l’analyse suivante, il faut considérer que:
– Un trait horizontal représente un lien, un attachement
– Une courbe représente l’amour
– Un croisement représente un choix

Nous avons :

Le stade 0 : L’oeuf,
La courbe d’amour. Parfaitement fermée, la courbe close.

Le stade 1 : Le minéral,
Un pur trait vertical.
Pas d’attachement, pas d’amour, pas d’épreuves. Le minéral n’a pas de conscience. Il est simplement là, premier stade de la matière.

Le stade 2 : Le végétal,
Un trait horizontal surmonté d’une courbe.
Le végétal est attaché à la terre par sa barre horizontale symbolisant sa racine qui l’empêche de se mouvoir. Il aime le ciel et lui présente ses feuilles et ses fleurs pour recueillir sa lumière.

Le stade 3 : L’animal,
Deux courbes.
L’animal aime la terre et aime le ciel mais n’est attaché ni à l’un ni à l’autre. Il n’est qu’émotion. Peur, désir… Les deux courbes sont les deux bouches. Celle qui mord et celle qui embrasse.

Le stade 4 : L »homme,
Une croix.
Il est au carrefour entre le « 3 » et le « 5 ». Le « 4 » est le moment de l’épreuve. Soit il évolue et devient un sage, en « 5 », soit il retourne à son stade « 3 », l’animal.

Le stade 5 : L’homme conscient,
C’est l’inverse du 2.
Il est attaché au ciel par sa ligne horizontale supérieure et il aime la terre par sa courbe inférieure. C’est un sage. Il a transcendé sa nature animale. Il a pris de la distance par rapports aux événements et ne réagit plus de manière instinctive ou émotionnelle. Il a vaincu sa peur et son désir. Il aime sa planète et ses congénères tout en les observant de loin.

Le stade 6 : L’ange,
L’âme éclairée et libérée du devoir de renaître dans la chair.Elle est sortie du cycle des réincarnations et n’est pus qu’un pur esprit, lequel ne ressent plus la douleur et n’a plus de besoins élémentaires. L’ange est une courbe d’amour, une pure spirale qui par du coeur, descend vers la terre pour aider les hommes et achève sa courbe vers le haut pour atteindre encore la dimension supérieure.

Le stade 7 : Le dieu,
L’ange, à force de s’élever, touche la dimension supérieure. Tout comme le « 5 », il a une barre qui l’attache en haut. Mais au lieu de présenter une courbe d’amour vers le bas, il a une ligne. Il agit sur le monde d’en bas. Le « 7 » est la encore une croix, comme un « 4 » renversé. C’est donc une épreuve, un carrefour. Il doit réussir quelque chose pour continuer à monter.

Bernard Werber, « Encyclopédie du savoir relatif et absolu »

ange.jpg

Il ne faut pas prendre ici la dimension « religieuse » du dieu puisque il s’agit en fait du dieu GAIA soit la terre mère.

Nous passons chaque étapes les une après les autres afin de s’élever spirituellement.

 

Capture d’écran 2018-03-05 à 17.31.43.png
ICI
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :