Ces petits rien qui ont le parfum du bonheur

Il suffit d’une pâquerette pour illuminer une journée, d’un geste pour apaiser le tumulte. Les petits riens changent tout, ils ont le pouvoir d’adoucir la tristesse, d’alléger la crainte, de soulager la peine ou de faire fleurir un sourire, de mettre du baume au cœur, de propager la tendresse, la chaleur humaine, de donner de la joie.

Ces petits riens qui changent tout, à la fois source de vitamines mentales et marque d’élégance relationnelle nous pouvons les ramasser et les essaimer chaque jour. Soyons passeurs de petits riens ! Parce que c’est au bénéfice de tous, de l’estime de soi, de nos liens, du sentiment d’appartenance et de reconnaissance, de l’attachement, du sentiment d’être compris et soutenu dans tout ce que nous traversons.

5 petits rien, 5 thèmes différents 

Source « Le Pouvoir des petits riens » de Rick Hanson.

 Thème 1 : Être bon envers soi-même

Ces petits rien qui ont le parfum du bonheur Relaxez-vous : Il est question ici d’activer le système nerveux parasympathique (repos, digestion), qui apaise le système nerveux sympathique (combat, fuite ).

– La bouche est parcourue de fibres nerveuses du système nerveux parasympathique donc détendez votre langue et vos mâchoires ou touchez vos lèvres.

– Entrouvrez légèrement les lèvres. Ce geste calme les pensées stressantes en réduisant les mouvements inconscients de la mâchoire et de la langue.

Inspirez en comptant jusqu’à 3 et expirez en comptant jusqu’à 6.

Thème 2 : Aimer la vie

La force des petits rien !Se réjouir : Plus vous vous réjouirez, plus votre stress diminuera. De plus, cela permet de renforcer le système immunitaire.

– Recherchez des choses susceptibles de vous réjouir : des problèmes moins graves que prévus, le soulagement de savoir que des moments difficiles font partie du passé, les bonnes choses du présent, du passé et de l’avenir.

– Abordez ce sentiment de jouissance en pleine conscience : notez toutes les sources de réjouissance que vous rencontrez, pratiquez le rituel des 3 plaisirs par jour.

– Partagez votre réjouissance : parlez autour de vous des plaisirs que vous avez et des bonnes nouvelles qui vous réjouissent, exprimez le plus souvent possible votre gratitude pour les gens que vous appréciez.

Thème 3 : Développer ses forces

La force des petits rien !Le bouton pause : Parce qu’on pilote parfois notre vie comme un vélo sans frein, il est essentiel de savoir appuyer sur le bouton pause avant l’accident… C’est vital.

– Permettez-vous de ne pas agir. Plusieurs fois par jour, marquez une pause et prenez conscience de ce que vous vivez intérieurement et extérieurement.

– Avant une activité routinière (manger, se doucher, aller au travail,…), appuyez sur pause pour portez votre attention sur le moment présent.

– Quand on vous parle, ne répondez pas immédiatement. Imprégnez-vous des mots. Puis prenez la parole tranquillement. Ne vous laissez pas emporter par le stress et le rythme de l’autre. Vous avez le pouvoir de mener la danse.

– Chaque jour, pendant une minute ou deux, ne faites strictement rien.

Thème 4 : Prendre part au monde

La force des petits rien !Les peurs inutiles : Nos ancêtres ont survécu. Ce sont les peurs qui les y ont aidés en leur permettant d’échapper aux nombreux dangers. La situation s’est beaucoup amélioré et même si nous avons encore besoin de ressentir la peur pour esquiver une voiture qui se précipite sur nous à toute vitesse, beaucoup d’alarmes mériteraient d’être débranchées. Ce sont les peurs inutiles.

– Dites-vous : « J’en ai assez d’avoir inutilement peur. »

– Reconnaissez qu’un grande partie de ces signaux n’est que du bruit désagréable.

– Acceptez que des choses horribles peuvent arriver dans le monde.

– Exposez-vous le moins possible aux médias qui profitent de ces peurs pour vendre. Il en découle une vision faussée du monde et une amplification de l’anxiété.

– Pratiquez la méditation.

Thème 5 : Être en paix

La force des petits rien ! Ne pas se sentir personnellement visé : Cette phrase évoque parfaitement cette idée : « Reconnaissez cette merveilleuse leçon d’humilité : la plupart du temps, nous ne sommes que des seconds rôles dans le théâtre des autres. »

– Dès que vous vous sentez personnellement visé, prenez-en conscience. Soyez attentif à ce que vous éprouvez alors.

– Ne jugez pas trop rapidement les intentions des autres. Donnez-leur le bénéfice du doute.

– Cherchez des interprétations différentes.

– Ne faites pas de « procès » aux autres.

– Essayez d’éprouver de la compassion pour les autres. Vous n’avez peut-être pas toutes les informations à votre disposition pour statuer.

Et vous, quel petit rien allez-vous passer aujourd’hui ? A qui ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :