3 Etapes pour faire le grand ménage de printemps dans ses relations

Famille, amis, collègues, proches, connaissances, quel que soit le degré d’intimité de nos relations, certaines de nos relations nous apportent beaucoup de bonheur et de satisfactions, alors que d’autres sont des boulets que nous subissons sans rien dire.

Cependant nous les supportons, nous les subissions, par obligation plus ou moins auto imposée, par loyauté.

Faire le ménage dans ses relations, une fois de temps en temps, présente l’avantage non négligeable de libérer pas mal d’espace dans notre tête, et ainsi de conserver notre énergie pour ce qui compte vraiment dans notre vie.

Retroussons donc nos manches et profitons du printemps pour vider les placards, ouvrir les fenêtres, aérer nos intérieurs, secouer les tapis et passer nos relations à la machine. Car la passivité et l’attentisme laissent des moutons plein d’acariens sous les lits et dans la moquette.

A l’heure où lessives et produits nettoyants sont tous des 3 en 1 aux principes actifs épatants, ce grand ménage de printemps devrait ressembler à une promenade de santé…3 Etapes pour faire le grand ménage de printemps dans ses relationsFaire le tri dans ses relations fait partie intégrante du minimalisme et du désencombrement.

Pourtant, on réduit souvent le désencombrement au monde du matériel. En effet, lorsqu’on pense au minimalisme on pense souvent au fait de se délester des objets et on oublie la sphère relationnelle. Pourtant avoir des relations épanouissantes, valorisantes et enrichissantes est très important pour être heureux et ressentir du plaisir à vivre. 

Les gens que l’on fréquente influencent inévitablement notre façon d’être au monde, et le regard que l’on porte sur nous-même et sur ce qui nous entoure. On dit d’ailleurs qu’on est la moyenne des 5 personnes que l’on fréquente le plus.

Alors, quelles sont les 5 personnes que vous voyez le plus dans votre entourage ? Sont-elles positives et bienveillantes ?

Vous ne trouvez pas que la vie ressemble étrangement à un sac à main ?

Qu’il soit grand ou petit, il contient beaucoup de choses. Les indispensables portefeuille, porte-monnaie et téléphone sont entourés de tout un tas d’objets qui ont plus ou moins leur place : un vieux porte-clés cassé, un mini vaporisateur dont on n’aime plus le parfum, la carte de fidélité d’un magasin où on ne va plus, un parapluie, un livre, un carnet, quatre stylos, un biscuit emballé, des tickets de bus…           

                    3 Etapes pour faire le grand ménage de printemps dans ses relations

Le sac pèse des tonnes, quand on cherche quelque chose, on met des heures à le trouver, on se pique au coin de la carte de fidélité, on a du mal à récupérer ses clés car elles se sont détachées du porte-clés cassé. 

Un seul stylo suffit, les trois autres trouveront leur place à la maison. Ce porte-clés cassé peut être réparé, le parfum de ce vaporisateur changé, les tickets de bus rassemblés. Et que dire de ce biscuit emballé que vous ne mangerez jamais ? Poubelle !

Résultat : un sac moins lourd mais qui contient l’essentiel. Vous y trouvez plus facilement ce que vous cherchez, vos clés sont enfin regroupées…

Dans la vie en général, et dans vos relations en particulier, c’est exactement pareil. Si certaines choses vous gênent, ne sont pas adéquates, vous avez le choix de les changer ou de vous en débarrasser.

1. Pour faire le tri dans ses relations, il faut d’abord identifier les relations néfastes

Evaluer vos besoins

Transposons ce procédé à vos relations. En revanche le critère ne sera plus celui de l’utilité pratique mais de la participation à votre bien-être puisque tel est l’objectif de ce tri.Fannys-Désencombrer-sa-vieAinsi, la première étape pour faire le tri dans vos relations est l’identification de vos besoins car de leur satisfaction dépend votre bien-être. Nous ne parlons ici que des besoins émotionnels et intellectuels qui participent du développement personnel. Il s’agit par exemple de la reconnaissance, l’amour, la réalisation ou encore la créativité. 

Pour les déceler, recherchez dans ce qui vous motive. Ils constituent une source d’énergie dans laquelle vous pouvez toujours aller puiser. Quand on observe des gens investis pour une cause et qui parviennent à soulever des montagnes, on se demande comment ils font. Eh bien, c’est la satisfaction de leurs besoins qui les fait avancer. Vos besoins sont aussi ce qui vous donne confiance en vous. Leur satisfaction est indispensable à votre équilibre et à votre estime de vous-même.

Attention à ne pas les confondre avec les désirs ou les envies qui sont plus superficiels et dont l’assouvissement apporte un plaisir temporaire. 

Voici une liste non exhaustive de besoins. Retenez ceux qui vous correspondent en ce moment. N’hésitez pas à compléter cette liste.

Puis sélectionnez vos trois besoins principaux parmi ceux que vous avez identifiés2016-09-09-1473415442-2462600-ML_Monneret_Tableau1.PNGBien souvent, on est prit dans une forme de routine avec notre entourage et on en vient à fréquenter certaines personnes sans trop savoir pourquoi. En effet, une relation dans laquelle vous vous sentiez bien il y a vingt ans n’est pas forcément épanouissante dans le présent.

Vous évoluez, vous changez et par conséquent les gens que vous fréquentez évoluent aussi et n’empruntent pas forcément le même chemin que vous. Il est nécessaire de remettre régulièrement à jour le plaisir et l’épanouissement que nous apporte une relation.

Si vous ne faites pas cet effort, vous pouvez rester des années durant dans une relation qui ne vous convient plus et qui vous fait du mal. Une relation qui ne vous apporte pas de satisfaction, de plaisir et d’épanouissement n’est pas une relation qui vaut la peine d’être poursuivie et nourrie. Vous devez mettre votre énergie au bon endroit, sans vous disperser.

Les relations malsaines ont souvent les mêmes conséquences : perte d’autonomie, de vitalité et de confiance en soi. 

Une relation saine provoque chez nous une sensation de liberté, de joie, de sécurité et de légèreté. La relation malsaine, quant à elle, génère de l’inconfort et du stress, et cela peut se ressentir sur notre corps : tension musculaire, mal de dos, insomnies, perte d’appétit. Après avoir passé du temps avec quelqu’un qui vous fait du bien, vous vous sentez léger, apaisé, revigoré et joyeux.

Si au contraire vous vous sentez épuisé, déprimé, triste ou stressé, vous devriez vous interroger sur les bienfaits de la relation.

Évaluer chaque relation

L’identification des besoins permet de comprendre ce qui, en ce moment, vous fait du bien, ce qui est important pour vous, ce qui contribue à votre équilibre. Ainsi, vous allez pouvoir vous simplifier la vie et vous la rendre plus belle en opérant une sélection qui vous offrira la possibilité de vous concentrer sur l’essentiel.3 Etapes pour faire le grand ménage de printemps dans ses relationsJe vous invite maintenant à classer vos relations en fonction de leur contribution à la satisfaction de vos 3 besoins du moment. Soyez spontané et honnête dans votre notation, ce n’est que dans l’étape suivante que vous déciderez du sort de chacun, et d’autres critères pourront alors intervenir.

Cette démarche peut vous paraître égoïste. Elle est centrée sur la satisfaction de vos besoins personnels, en effet. Mais ce n’est pas au détriment des autres. Plus vous serez épanoui, plus vous serez source d’énergie positive pour votre entourage, vous serez disponible et à l’écoute car vous ne serez plus pollué par la frustration d’un besoin non satisfait. Vous pourrez vous concentrer sur les relations qui comptent pour vous. Vous prendrez le temps de les savourer et/ou de les faire gagner en sérénité. Vous pourrez même en développer de nouvelles en adéquation avec la personne que vous êtes aujourd’hui. 2016-09-09-1473429145-1947064-tableau2.PNGMon patron m’impose sa façon de penser, il ne me donne jamais de signe de reconnaissance, mais il est gentil et semble bien m’aimer. Mon amie X me demande toujours mon avis et me laisse décider, elle donne parfois des signes de reconnaissance et me donne de l’amour.

La contribution globale sera estimée en fonction de la contribution à la satisfaction de chacun des besoins et des attentes que vous avez de cette relation. Dans cet exemple, pour le patron, la seule contribution positive concerne le besoin d’amour. Or ce n’est pas ce que nous pourrions classiquement attendre d’un patron, ce n’est pas le contrat tacite passé entre vous et lui. La contribution globale est donc négative. Pour ce qui est de l’amie, sa contribution globale est positive puisqu’elle l’est sur chacun des besoins.

Pour chacune des relations «-», répondez aux questions suivantes :

  • Que m’apporte cette relation ?
  • A-t-elle quelque chose de bon pour moi ? Quoi précisément ?
  • Qu’est-ce que cela me coûte de poursuivre cette relation telle quelle?
  • Ce coût est-il supérieur ou inférieur au bénéfice?
  • Est-ce une relation que je peux mettre de côté?
  • Est-ce une relation que je peux/veux faire évoluer positivement?
  • Si je décide de poursuivre cette relation, qu’est-ce que je mets en place pour la faire passer en catégorie « + »? 
  • Si je décide de la suspendre, comment m’en désengager ?

À vous d’évaluer chacune de vos relations, personnelles ou professionnelles.

2. Il faut ensuite s’éloigner des personnes toxiques

La plupart du temps, vous ne pouvez pas changer une personne toxique. La meilleure solution est donc de s’en éloigner.

En effet, vous êtes responsable de votre vie et si vous décidez de rester au contact d’une personne qui ne vous fait pas de bien, c’est votre responsabilité et non la sienne.toxiqueDe nombreuses personnes préfèrent subir la relation, passivement, en adoptant un statut de victime. Cependant, ce statut de victime ne peut pas vous rendre heureux sur le long terme même s’il peut paraitre confortable au début. Il vous détruira petit à petit, moralement et physiquement. Selon la place de cette personne dans votre vie, il est plus ou moins facile de prendre de la distance. En effet, il peut y avoir des enjeux professionnels, personnels ou affectifs.

Si l’enjeu est affectif, il vous faudra accepter de ne plus être aimé par cette personne et renoncer aux bénéfices secondaires de la relation. Parfois l’éloignement n’est pas suffisant et il est nécessaire de rompre définitivement la relation. Même si cela vous paraît brutal, ce peut être vital.

Vos besoins et votre santé passent avant tout le reste.

L’eau de Javel, la blancheur qu’on croyait éternelle

Parmi nos relations, certaines ont terni et se sont installées dans une routine sans doute rassurante, voire même confortable. Elles restent des relations importantes et indispensables à notre équilibre, toutefois elles ont perdu leur éclat et leur saveur d’antan. Le temps leur a donné le teint jaunâtre de l’éloignement, du manque de temps ou d’énergie, de l’habitude, de la certitude.

L’oxygène actif

D’autres relations ont le don de vous empêcher d’exprimer qui vous êtes, de vous contraindre à jouer un rôle, à agir d’une façon qui ne vous correspond pas, à céder à de multiples exigences, à accepter l’inacceptable en soupirant, à vous laisser envahir, imposer des obligations… Bref, ces relations vous oppressent et vous empêchent de respirer.comment-supprimer-plusieurs-amis-dun-coup-en-meme-temps-facebook-572b6d7a45f6cLe désinfectant

Disons-le, certaines relations ressemblent à des bactéries sournoises sur lesquelles seul un bon désinfectant va avoir une efficacité satisfaisante. Manipulateurs, mais aussi Victimes, Sauveurs et Persécuteurs parviennent à nous pourrir la vie en ne fournissant pas plus d’efforts qu’un lézard qui paresse au soleil.

Il n’y a d’autre obligation à supporter ces relations que celle que nous choisissons. Aussi n’ayez aucune hésitation à mettre un terme aux relations les plus toxiques, les plus coûteuses en énergie et émotionnellement lourdes , qui ne vous apportent rien.

3. Après ce tri, il s’agit de construire des relations épanouissantes avec des nouvelles personnes

Vous avez sans doute compris l’impact que peut avoir votre entourage sur votre santé, votre bien-être et votre état émotionnel. 

Faire le tri dans ses relations ne signifie pas seulement s’éloigner des personnes qui ont un impact négatif sur notre personne. Il s’agit également de s’entourer de personnes épanouissantes, bienveillantes et positives. Avant d’aller vers qui que ce soit afin de nouer une relation, vous devez vous interroger sur qui vous êtes et ce que vous avez envie de partager avec quelqu’un d’autre. En effet, si vous n’avez pas identifié clairement ce que vous voulez, vous aurez de fortes chances de tomber sur quelque chose qui ne vous convient pas.

Parfois, on a fréquenté le même genre de personnes pendant des années et il peut être intéressant d’entrer en interaction avec des personnalités très différentes afin de savoir quelles personnes nous conviennent le mieux. C’est comme pour déterminer l’endroit où nous voulons vivre. Il faut parfois visiter plusieurs régions ou plusieurs pays pour identifier le lieu dans lequel on se sent le mieux.

Il faudra sans doute vous entrainer à aller vers les autres, mais à force de le faire, cela deviendra de plus en plus naturel et facile. Une fois la relation nouée, vous devrez rester vigilant sur ce que vous ressentez au contact de l’autre. Une relation épanouissante doit vous tirer vers le haut, vous faire du bien et vous valoriser.

Aborde chaque nouvelle relation avec l’esprit ouvert, chaque personne est différente.3 Etapes pour faire le grand ménage de printemps dans ses relationsL’assouplissant

Nous venons de disserter longuement sur l’autre, dans nos relations. Et nous dans tout ça ? Sommes-nous d’une blancheur virginale ? Il est temps de considérer notre propre part de responsabilité dans la tâche de sauce qui gâche certaines de nos relations, et de mettre une bonne dose d’assouplissant dans nos attentes et comportements.

Si notre entourage nous impose ses exigences pénibles et ses attentes lourdes, nous faisons exactement pareil. Nous maugréons contre ces empêcheurs de relationner en rond, sans nous remettre en question une seconde…

Le décodeur universel de pensée n’existe pas, personne ne peut savoir vos besoins et attentes si vous ne les exprimez pas :

Apprenez à communiquer pour exprimer vos attentes, vos reproches et vos désirs, tout en gardant à l’esprit que l’autre conserve le droit d’avoir des attentes différentes ou de ne pas accéder à vos demandes.

Évitez d’interpréter les propos de l’autre et posez des questions précises sur ses comportements étranges autant que sur ses attentes et ses besoins.

Vos relations n’en seront que plus fluides, plus légères, plus simples et satisfaisantes…

Le nettoyage automatique et écologique

Pour finir, plutôt que de procéder à un fastidieux grand nettoyage annuel qui implique qu’au fur et à mesure de l’année on laisse nos relations s’alourdir, l’idée est de mettre en place un système de nettoyage automatique, beaucoup plus écologique car nécessitant moins d’efforts et d’énergie concentrés. Les organisés du ménage le savent bien : peu avec régularité est moins coûteux que beaucoup en une fois.

Quand vous vous sentez déçu, déstabilisé, agacé, bref, quand une événement relationnel vous laisse un goût amer, plutôt que de laisser la situation pourrir :

Identifiez tout de suite le problème et passez à l’action en utilisant le programme approprié.

Entretenez vos relations avec soin, bichonnez-les, regardez-les grandir et s’épanouir : c’est une façon de prendre soin de vous.

Bon nettoyage !

Et si je me simplifiais la vie ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :